Forum citoyen
Le PLUi du Mâconnais Tournugeois attaqué en justice
À lire dans le JSL !
Forum citoyen
Le PLUi du Mâconnais Tournugeois attaqué en justice
À lire dans le JSL !
À lire dans le JSL !
previous arrow
next arrow
Shadow

Un parc d’attractions et spectacles historiques à Tournus ?

ECLAT / pAs d’ECLAT ! – Où en est-on en mars 2024 ?

ECLAT et ses promoteurs

Le projet ECLAT, imaginé par le président du département de Saône-et-Loire André Accary, a été dévoilé à Tournus en septembre 2019. Il devait s’implanter à l’entrée nord de Tournus, près du péage autoroutier, sur un site considéré comme disponible par le département et le maire de Tournus ; l’ouverture était annoncée pour 2023.
Après plus de 4 ans, toujours aucune communication ; juste quelques bribes lâchées par le Président Accary en réponse à des questions du journal local.
Le maire de Tournus, interpellé à de multiples reprises sur ce projet, dont il dit qu’il s’agit d’une chance pour Tournus, prétend ne rien savoir de l’avancement du dossier, s’agissant d’un « projet privé ». (En fait une coopération public privé entre le département, la ville de Tournus, l’investisseur M. Christian Badey, un exploitant de petits parcs d’attraction M. Arnaud Costes et le groupe Caisse des dépôts).

LA PRESTE : un site à défendre – l’opposition à ECLAT

De nombreuses critiques ont été émises à l’encontre de ce projet et de ses protagonistes.
La première d’entre elles est l’opacité totale du dossier.
Sont également en cause :

  • la pertinence du concept, avec les difficultés financières et les faillites de nombreux autres parcs d’attractions, ces nouvelles « friches industrielles » demeurant alors à la charge des collectivités publiques, donc des contribuables ;
  • la dilapidation de l’argent public, en particulier des acquisitions foncières aux frais des contribuables du département à des montants extravagants, plus de 15 fois les prix du marché, y compris pour des terres qui ne pourront avoir aucun usage lié au parc ;
  • l’atteinte majeure portée à un grand site agricole, naturel et paysager à l’entrée nord de Tournus, avec l’abbaye Saint-Philibert en toile de fond, et une menace pour ses habitants et exploitants.

Le collectif pAs d’ECLAT ! s’est constitué pour faire échec à ce projet funeste. Il regroupe des centaines de sympathisants et une quinzaine d’organisations agricoles, environnementales, citoyennes et partis politiques.
Avec les mêmes partenaires, l’association Champs Libres prend plus particulièrement la défense du site de la Preste et de ses environs contre les menaces, dont la plus pressante est le projet ECLAT, notamment par voie judiciaire.

Le préalable du plan local d’urbanisme intercommunal

Le PLUi était justement en cours d’élaboration : l’exécutif de la Communauté de communes du Mâconnais Tournugeois a saisi cette opportunité pour légitimer, sur le site convoité (l’entrée nord de Tournus) le passage de terres naturelles et agricoles, inconstructibles, à terrains constructibles, en dépit des protections qui s’accentuent avec les politiques publiques en vigueur. Un zonage et des « orientations d’aménagement et de programmation » ont été spécifiquement dédiées au projet d’équipement culturel, de loisirs et d’attractivité touristique (ECLAT). Le PLUi a été adopté en décembre 2023.

Alors, ECLAT OU pAs d’ECLAT ! ?

L’association Champs Libres a déposé un recours contre les dispositions du PLUi rendant possible l’installation d’ECLAT à l’entrée nord de Tournus le 23 février 2024.
Une longue période de batailles juridiques s’ouvre maintenant, rendant illusoire le développement du projet avant de nombreuses années.
Le collectif reste pour autant mobilisé et actif pour dissuader les promoteurs d’avancer en catimini, en faisant réaliser des aménagements préparatoires aux alentours du site ; il compte sur votre soutien !

~ Derniers articles ~

  • Mobilettre parle du projet ECLAT
    Tournus, cité de 5 700 habitants dont les automobilistes qui passent sur l’autoroute A6 connaissent tous le nom mais moins l’abbatiale romane, s’est distinguée en 2017, lors d’une élection partielle. Les habitants avaient balayé le maire sortant, ardent défenseur d’un centre commercial Leclerc. Mais le nouvel édile, Bertrand Veau (divers gauche), soutient… Lire la suite : Mobilettre parle du projet ECLAT
  • Forum citoyen : quel avenir pour la Zone Nord de Tournus ?
    Un collectif citoyen, composé d’habitantes et d’habitants du bassin de vie de Tournus, motivé par l’implication dans la vie locale et la création d’espaces de dialogue, propose un forum citoyen le 14 mars prochain à 19 heures au Palais de Justice (salle 15). Cette première édition sera consacrée à l’avenir… Lire la suite : Forum citoyen : quel avenir pour la Zone Nord de Tournus ?
  • Appel à dons
    DÉTRUIRE 20 HECTARES DE TERRES AGRICOLES POUR UN PARC D’ATTRACTIONS !? Le projet nommé ECLAT (pour « Équipement Culturel, de Loisirs et d’Attractivité Touristique ») initié par le département de Saône-et-Loire est porté par la Communauté de communes Mâconnais-Tournugeois et la commune de Tournus sous la forme d’un nouveau PLUi… Lire la suite : Appel à dons

Le Projet ECLAT ?

Projet de parc historique de spectacles à Tournus

Le président du Conseil départemental de Saône et Loire a dévoilé en septembre 2019 le projet d’un parc d’attractions historiques « ECLAT » pour 2023. Mobilisant 40 M€ d’investissements publics et privés, il prévoit de capter les touristes circulant sur l’A6, avec un objectif de 150 000 visiteurs dès la première année, puis de 450 000 à dix ans, pour une ouverture de 6 mois en saison touristique. Bien que les informations documentées manquent, il devrait se déployer sur une quinzaine d’hectares de terres agricoles en cours d’acquisition au nord de la commune.
Voir le dossier pour en savoir plus »

pAs d’ECLAT !

Collectif d’opposition au projet

Face à ce projet destructeur de terres agricoles, onéreux, d’avenir incertain, éloigné de notre patrimoine authentique, de nombreuses associations et organisations se sont mises ensemble en mouvement autour de citoyennes et citoyens du Tournugeois et de plus loin en Saône-et-Loire, pour faire toute la lumière sur le projet, s’opposer à sa mise en œuvre et protéger le site de l’entrée nord de Tournus. Plusieurs centaines de personnes de tous horizons dans le département ont déjà apporté leur soutien au collectif.
Une association Champs Libres a été créée pour développer ses capacités d’action, notamment juridiques.
Voir le dossier pour en savoir plus »